Prochains rendez-vous

Juin
26
ven
2020
17:00 Atelier by night @ Relais Saint-Claude
Atelier by night @ Relais Saint-Claude
Juin 26 @ 17:00 – 20:00
Troisième et dernière édition de cette saison. Nous vous accueillons de 17h00 à 20h00.

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre fil d'infos

Aucun usage commercial ne sera
fait de votre adresse mail.

Mais pourquoi donc ?

La présidente que je suis et qui a le plaisir et le devoir de nourrir régulièrement la communication du Repair Café entre autre à travers ce site et Face book vient de faire un terrible constat…

Me voilà sur mon ordinateur, toute heureuse de préparer le post Face book concernant la journée du huit mars.. Le huit mars ? Oui, vous savez ! La journée pour les Droits des Femmes, celle qui pointe du doigt  les inégalités hommes femmes et met en avant la lutte pour la réduction de ces mêmes inégalités.. En tant que PrésidentE, je ne pouvais pas l’oublier.. 

 

Et là… prise de conscience… Bien sûr, au Repair Café Pays de Grasse, nous avons des bénévoles des deux sexes : 27 bénévoles, dont 10 de sexe féminin (37.5%). Déjà… la parité n’est pas vraiment au top.. Mais … Horreur Malheur… UNE seule REPARATRICE  (5.8%  plus  Claude, notre couturière). 

Je me suis donc empressée de savoir si nous étions vraiment mauvais élève.. un petit mail à Caroline du Repair Café de Sophia, et à Soleiman du Repair Café de Cannes … 

A Sophia, sur 78 bénévoles, 34 femmes (43%), 5 réparatrices (10%) et 11 couturières.

A Cannes, 42 bénévoles actifs.ves, 9 femmes (21.4%), dont 4 réparatrices (10.8%) et 6 couturières. Certaines ont plusieurs casquettes.

Mais d’où vient ce manque vertigineux de Réparatrices.. Je suis allée dans les entrailles d’internet chercher quelques réponses…

Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire.. En résumé.. 

Le travail des femmes n’est pas récent. Elles ont toujours travaillé, mais leurs droits n’ont pas été … linéaires. au XIII siècle, elles pouvaient exercer différents métiers, mais seront progressivement exclues des métiers prestigieux et rémunérateurs, et le XVIII siècle a préféré qu’elle travaillent à la maison, pour y rester..

Certaines se font une place en littérature, peinture, spectacle ou en tant qu’infirmière, mais il n’en est pas de même en sciences ou politique, puisque les universités leur restent longtemps fermées.. La fin de la première guerre mondiale qui les avait vues prendre en main le travail fait habituellement par les hommes, les voit être renvoyées dans leurs foyers, à leurs travaux… de femmes (comme ils disaient…).

Trêve de bla bla, il faut attendre 1946 pour que le principe d’égalité entre femmes et hommes soit inscrit dans la constitution, et 1983 pour qu’une loi mette en oeuvre des mesures de rattrapage quand aux inégalités constatées notamment en ce qui concerne l’accès à l’emploi..

A tous les emplois ? Même aujourd’hui, il y a encore les métiers d’hommes, et les métiers de femmes, les tâches d’hommes, et les tâches de femmes.. Malgré les opportunités de carrière, travailler dans un métier technique reste inenvisageable pour beaucoup de jeunes filles. En filière professionnelles, elles sont plus cantonnées au secrétariat qu’à la mécanique. Et si la parité en bac scientifique est respectée, elles ont quatre à cinq fois moins nombreuses en études scientifiques. En cause, une orientation sexuée, et beaucoup de stéréotypes !

 

Ah là là, des siècles à rattraper !! Allez les filles, lancez vous ! Que les clés à molette, marteaux pinces coupantes, fers à souder et autres outils ne vous fassent plus peur. Et venez les apprivoiser, vous perfectionner au Repair Café, là où nos gentils réparateurs partagent leur savoir avec quiconque est curieux d’apprendre, quel que soit son sexe.

Un nouveau défi pour les Repair Cafés… NOUS VOULONS DES REPARATRICES !!!!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>